Connect with us

Actualités

Chris Waddle: un génie que le sport roi n’a jamais célébré

Chris Waddle, c’est l’histoire d’un génie du cuir rond, parti de rien, mais qui a finalement conquis un pays qui n’était pas le sien. Dribble déroutant, contrôle de balle impeccable, l’attaquant anglais avait un pied gauche en or.

Des débuts dans le nord-est de l’Angleterre,

Alors qu’il travaille dans une usine de saucisses et tourtes à la viande, Newcastle l’achète et le lance dans le grand bain professionnel. Après des débuts difficiles, il finit par s’imposer au sein des Magpies. En trois années, il inscrit 46 buts en 170 apparitions. Il s’engage ensuite avec Tottenham pour un peu plus de 700 000 euros. Un club avec lequel, il va également connaître un succès, puisqu’il va réussir à trouver à 42 reprises le chemin des filets en 172 apparitions.

L’épisode marseillais, épopée d’une apogée,

Lors du mercato d’été 89, Chris Waddle débarque à l’Olympique de Marseille pour 7 millions d’euros. Un montant pharaonique à l’époque. Il est d’ailleurs le troisième joueur le plus cher de l’histoire. Un joli coup réalisé par Bernard Tapie. Comme lors de ses débuts professionnels, Chris Waddle connaît un démarrage pénible en raison du climat et aussi de la langue. Critiqué par la presse, il va faire changer les avis en s’illustre en inscrivant un but face au PSG, à la suite d’un mouvement de génie (contrôle poitrine, sombrero, talonnade !). Chris est définitivement adopté par le peuple marseillais.

« J’aime le spectacle. Je n’ai jamais cherché à humilier un adversaire en lui faisant un petit pont, c’était à la fois pour la beauté du geste et l’efficacité. Je me suis inspiré de Paul Gascoigne avec qui j’avais eu la chance de beaucoup jouer », déclarait t-il dans des propos rapportés par la Provence.

Après trois saisons, trois titres consécutifs (90/91/92) et 27 buts en 140 matchs, Chris Waddle est pourtant gentiment poussé dehors par Nanard. un départ qui a d’ailleurs choqué plusieurs fans marseillais, qui n’ont jamais compris le transfert de l’idole du Vélodrome.

« C’est une belle période de ma vie, je n’en garde que de bons souvenirs, je n’oublierai jamais. Quand tu regardes l’équipe de l’OM dans laquelle j’ai joué, il n’y avait que des internationaux, des « top players », une équipe exceptionnelle. Nous aurions pu faire encore plus mais nous avions, à l’évidence l’une des meilleures équipes d’Europe, donc une des meilleures équipes au monde », rappelle-t-il.

Le légendaire attaquant anglais a d’ailleurs prouvé son attachement au club Phocéen. Il a rendu un hommage exceptionnel à Bernard Tapie après sa mort. « Repose en paix Bernard Tapie, quel homme. Légende », salue-t-il.

Retour au bercail,

Après l’OM, Chris Waddle fait son retour en Angleterre où il signe en faveur de Sheffield United. Adulé à l’étranger qu’en Angleterre, l’ancien attaquant ne va jamais connaître la notoriété qu’il a eu au sein du club Phocéen, sûrement en raison d’un tir au but manqué en demi-finale de Coupe du Monde 1990. Il prend sa retraite à l’âge de 42 ans après avoir enchaîné avec des « petits » clubs anglais.

Aujourd’hui consultant à la BBC, Chris Waddle aura réussi à impacter sa génération et celle futur. S’il n’a plus sa coupe de cheveux légendaire, il reste incontestablement l’un des meilleurs attaquants anglais de l’histoire.

More in Actualités